Download Festival France 2017 – Jour 2

Début juin, un peu avant le début de l’été, je me suis rendu à Paris pour y passer un week-end. A cette occasion, j’en ai profité pour aller faire un tour au Download Festival de Paris le samedi 10 juin. Le Download Festival était à la base un festival de Rock se déroulant à Donington Park en Angleterre depuis 2003. Son évolution l’a amené à se développer dans d’autres pays tel que la France depuis 2016. Tous ces événements sont organisés par l’entreprise de concerts, Live Nation. Pour la deuxième édition de cet événement, les organisateurs ont d’ores et déjà décidé de changer le lieu du festival qui s’était auparavant déroulé à l’hippodrome de Longchamp. En effet, il se déroule à présent sur la base aérienne 217 de Bretigny-sur-Orge. L’affiche de ce samedi présentait 19 groupes dans lesquels on pouvait trouver Solstafir, Slayer, ou encore System Of A Down en tête d’affiche. Le prix d’une journée était de 70€ tandis que le prix d’un pass 3jours était de 165€.

dlparis2017_poster_fr_v13

 

 

Accessibilité et organisation du festival :

La base aérienne se situe environ à une demi heure de Paris. Il est donc possible d’y accéder en voiture, mais aussi avec le RER C ou avec une navette spécifique partant de Paris. Personnellement, le trajet en voiture me semblait être le plus simple. Malheureusement, même muni d’un GPS, il a été difficile d’arriver à notre destination. En effet, il n’y avait aucune indication lorsqu’on passait à travers les villages et le seul panneau présent se situait à la fin du trajet, sur l’autoroute partant de Paris. Arrivés sur le parking du festival, un homme nous indique rapidement où nous garer et par la suite, on suit les autres festivaliers pour accéder à l’entrée du site des concerts (qui n’était pas non plus indiquée). Concernant cette journée, le soleil était au rendez-vous et la température était particulièrement chaude. Encore une fois, on se retrouve confronté à un autre problème car on remarque rapidement que le site ne comporte que 30 robinets pour plusieurs milliers de festivaliers (c’est assez ironique quand on sait qu’il y a environ 3 fois plus de points d’eau sur le site du camping). Autant vous dire que vu la chaleur écrasante, nous avons raté un certain nombre de concerts car nous avons passé énormément de temps à faire la queue pour nous hydrater. Certains diront certainement que nous n’avions qu’à aller à un stand de restauration mais comme vous l’avez deviné, en dehors du stand Monster Energy, il y avait au moins 1h de queue à chacun des autres stands. Les prix quant à eux, varient en fonction des stands. Globalement, on retrouvera le litre de bière à 11€ et le repas entre 9 et 15€. Pour les concerts, le festival disposait de 4 scènes (sans compter celle du camping) et les deux principales étaient munies de deux écrans de chaque côté de la scène.

 

 

Les concerts :

15h20 : On décide de débuter la journée en allant voir Devildriver ! On assiste à un groupe violent qui a pour motivation de faire bouger la foule. Même si il y avait déjà un certain nombre de personnes et que le chanteur ne cesse de demander des circle pit et des wall of death, cela ne suffit pas pour que les mouvements de foule prennent réellement de l’ampleur. Avec un air de Down, les musiciens jouent 40minutes en passant par leurs morceaux les plus connus comme Dead To Rights ou I Could Care Less.

IMG_20170610_154126302_HDR

16h : C’est au groupe du duo Myles Kennedy (chanteur sur les derniers albums de Slash) et Mark Tremonti (guitariste ayant aussi un projet solo du nom de Tremonti) de faire leur apparition avec Alter Bridge ! La guitare magique de Tremonti accompagne la sublime voix de Kennedy durant presque 1h pour interpréter une majorité de morceaux issues de l’album « Fortress », en passant par le magnifique Blackbird encore plus frissonnant en live qu’en enregistrement. De plus, Myles Kennedy n’oublie pas d’interagir avec le public en le remerciant et en présentant chaque membre du groupe un par un.

IMG_20170610_162818938

16h50 : Blues Pills. Ce groupe suédois de Blues Rock est une magnifique découverte pour moi. En effet, cela fait plusieurs mois que l’on entend dire que les festivals de Rock s’arrachent ce groupe et c’est tout à fait compréhensible. En chantant High Class Woman et No Hope Left For Me, le groupe aux airs psychédéliques a su incarner un renouveau dans le genre avec la jeune Elin Larsson qui continue à danser pieds nus malgré le soleil de plomb qui surplombe le site du festival.

IMG_20170610_171948137

19h30 : On entame le début de soirée avec le seul groupe de la journée ayant fait des dédicaces, Five Finger Death Punch. On ne les présente plus. En effet, 5FDP a déjà une bonne renommée dans la scène Metal. Ce groupe débute son concert avec Lift Me Up (sans la voix de Rob Halford absent) et continue sur sa lancée avec des musiques de leur dernier album « Got Your Six ». Ils reprennent leurs bases avec Burn MF en essayant en vain de faire chanter le public ! Cependant, les musiciens répondent rapidement à un rappel en jouant Remember Everything en version acoustique. Ivan Moody (chanteur) n’avait pas l’air spécialement heureux mais on a pu apprendre plus tard que c’était certainement dû à sa dépendance à la drogue. Les américains quittèrent la scène en distribuant des médiators avec leur reprise de House Of The Rising Sun en fond.

IMG_20170610_195326402

21h55 : C’est au tour de la tête d’affiche de ce festival de pointer le bout de son nez. C’est sous un tonnerre d’applaudissements que la foule acclame les mythiques System Of A Down ! Ni de bonjour, ni d’au revoir, le groupe enchaîne une trentaine de morceaux sans aucune interaction avec le public. On sera tous d’accord pour admettre que les basses étaient bien trop fortes et malheureusement, c’est seulement au centre de la scène, dans les mouvements de foule, que le son se révélait potable. Malgré tout, on reconnait quand même les morceaux les plus classiques comme AerialsHypnotizeChop Suey!, Lonely Day, B.Y.O.B., ou Sugar. Même si le son était particulièrement mauvais, on reste heureux de les avoir vu car c’est tout de même un groupe marquant. Quant à l’interaction avec le public, beaucoup disent que c’est comme ça à tous les concerts de SOAD…

Bien que l’organisation du festival et la gestion du son du dernier concert aient été particulièrement médiocres, on aura quand même passé un bon week-end sous le soleil ! Même si le public n’a pas énormément bougé dans les concerts, les gens étaient heureux et après tout, c’est l’essentiel !

 

Photos prises avec téléphone Motorola X Play
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s